Akiko Seyoum Ambaye, Fondatrice et CEO de construction Orchid Business Group PLC (Ethiopie)

Akiko Seyoum Ambaye est l’une des femmes chefs d’entreprise les plus en vue d’Éthiopie. Elle est la fondatrice de l’entreprise de construction Orchid Business Group PLC qui opère principalement dans les domaines de l’infrastructure, de la construction et de la logistique. L’entreprise a développé son expertise au cours des quinze dernières années et est opérationnelle dans d’autres secteurs. Orchid est spécialisée dans la construction de routes, d’autoroutes, de ponts, de pistes d’atterrissage, de terrassements et de chaussées pour les chemins de fer et les barrages. La construction de bâtiments polyvalents et la construction de camps éloignés font également partie des spécialités de l’entreprise.

Orchid Business Group détient des contrats gouvernementaux pour une variété d’activités très lucratives, telles que la participation à la construction du grand barrage de la Renaissance éthiopienne (GERD) et la construction du chemin de fer Awash / Kombolcha / Woldiya, un chemin de fer à écartement standard actuellement en construction, qui servira d’extension au nord du nouveau réseau ferroviaire national éthiopien.

Orchid Business Group PLC compte plusieurs filiales : Orchid Transit, Bodywise, Wonderwheel Business, Nile Spring Water PLC, S&S Farms, Real Salon, Rainbow Flower & Gifts, Sportsfield, Metrolux Flowers et Café Pannini.

En 2015, d’Orchid Business Group PLC a acheté un siège à l’Ethiopian Commodity Exchange (ECX) pour un peu plus de 400 mille euros, soit 12 fois le prix d’origine du siège vendu par ECX. Les sièges d’adhésion permanents sont vendus aux enchères et coûtent en moyenne 75 000 usd par siège, ce qui donne au membre le droit d’échanger des produits en échange. Au total, la bourse éthiopienne compte 346 membres, dont 33 coopératives agricoles, dont 7 pour cent sont des membres commerçants.

En 2017, la multinationale italienne Enel Green Power, l’un des principaux développeurs européens d’énergies renouvelables, s’est associée à Orchid Business Group pour développer des ressources énergétiques renouvelables en Éthiopie. En outre Enel Green Power choisi  Orchid Business pour développer une centrale solaire de 100 Mégawatts .

Akiko Seyoum a reçu une reconnaissance mondiale aux IWEC International Women Entrepreneurial Challenge Awards 2014 à Stockholm. Elle a été honorée comme l’une des femmes entrepreneures africaines inspirantes qui a réussi et excelle dans les affaires en Éthiopie.

En 2018, elle a été honorée par l’Institut d’évaluation de la Confédération de la gouvernance (COGAI), en collaboration avec le Bureau de recherche sur la gouvernance, le commerce et l’administration (BORGCA) pour son engagement, son travail acharné et son dévouement comme entrepreneure, elle a reçu le nom de «Noble Lady Akiko Seyoum Ambaye». Elle est également devenue membre de la Pan African Heroes Foundation, créée par COGAI / BORGCA.

 

Esther Muchemi, Fondatrice et CEO de Samchi group of companies (Kenya)

Esther Muchemi a construit l’empire Samchi qui couvre les secteurs des télécommunications, de la micro finance, de l’immobilier et de l’hôtellerie. Elle s’est imposée comme l’une des plus grandes entrepreneuses africaines et a reçu en 2017 le Global Inspirational Women Leadership Award pour ses efforts et ses réalisations exceptionnelles. La même année, elle a été intronisée au Temple de la renommée des 100 femmes leaders mondiales d’Amazon. Sa hardiesse, sa résilience et sa foi inébranlable en Dieu lui ont permis d’atteindre des sommets inimaginables.

Née au Kenya, Esther Muchemi est diplômée de l’université de Nairobi avec un baccalauréat en commerce. Elle a ensuite suivi une formation de comptable et est également experte-comptable agréée de l’Institut des experts-comptables certifiés du Kenya.

Après avoir travaillé pendant 16 ans comme auditrice comptable, elle a quitté son emploi en 2000 et a ouvert un magasin de vente au détail à Nairobi, la capitale du Kenya, vendant des cartes SIM Safaricom et des airtimes. Au fil des ans, elle a transformé sa société en un groupe comprenant près d’une douzaine d’entreprises dont quatre sociétés dans les télécommunications : Samchi Telecommunications Limited, spécialisée dans la fourniture de services M-PESA, la vente de modems, la vente en gros et la distribution de modem USB Plug and Play pour PC / ordinateur portable, téléphones mobiles . Samchi Telecom a élue deux fois de suite meilleur revendeur M-PESA par Safaricom Limited (2009 & 2010) et par Computer Society of Kenya (CSK). Jumbo Communications Limited ; Forward Airtime Limited ; Mergut Limited.

Les autres sociétés du groupe sont  Samchi Credit Limited, une société de microfinance ; Samchi Heights Limited, une société de promotion immobilière ; After 40 Hotel Limited, une galerie à Nairobi ; Heavenly Wings Limited, un restaurant et Space International Limited qui propose Bureaux, des salles de réunion, des studios et des solutions de bureaux virtuels et équipés destinés au marché des PME, par ex. start-ups, professionnels et consultants en affaires.. En 2018, le Groupe Samchi employait au total 560 personnes.

Esther Muchemi a rédigé sa biographie « Give Me My Mountain » en vue d’inspirer une nouvelle génération d’entrepreneurs, hommes et femmes.

 

Joana Gyan, reine de l’or du Ghana et CEO de 15 autres sociétés (Ghana)

Joana Gyan est la première et la seule femme CEO dans l’industrie de l’or, totalement dominée par les hommes. Seule femme exportatrice d’or au Ghana, elle est la fondatrice et CEO de Golden Empire Legacy Ltd (GELL), l’une des plus grandes entreprises aurifères au Ghana qui se procure de l’or auprès de mineurs locaux et l’exporte à l’échelle mondiale.  En effet, la société est détentrice d’une licence d’exportation d’or ainsi que d’une licence d’achat d’or octroyées par la Commission des minéraux du Ghana pour lui permettre d’acheter de l’or responsable auprès de fournisseurs certifiés au Ghana pour l’exportation vers le marché international. « Je voulais juste offrir de l’or pur au meilleur prix disponible en achetant aux mineurs locaux de mon pays et l’exporter aux acheteurs du monde entier », a-t-elle déclaré lors d’une interview.

Elle est passée du statut de mineur artisanal à celui de mineur d’or sous licence, vendeuse d’or sous licence, acheteuse d’or sous licence, exportatrice d’or sous licence, investisseuse, entrepreneure, philanthrope et femme d’affaires.

 

Global Empire Legacy revendique un chiffre d’affaires annuel de 300 millions de dollars, depuis le lancement de ses opérations en 2016. Au cours de cette période, l’entreprise indique avoir réalisé des transactions commerciales de qualité, fiables et durables pour plus de 200 clients, créant plus de 500 emplois à long terme et fournissant à 250 mineurs et familles actifs à petite échelle des finances et de l’équipement pour perfectionner leurs effectifs et étendre leurs opérations.

Joana Gyan est propriétaire de plus de 15 sociétés, dont Golden Empire Legacy Ltd ; GEM multimedia Ghana ltd ; Colossus Minerals Ltd ; Joana TV Ltd ; GEM Rhythms Ltd ; The GEM Ltd pub ; KESSE music Ltd ; GELL Golden page Ltd ; GELL Farms Ltd ; GELL Petroleum Ltd ; GELL Real Estate Ltd ; KBA Mining Ltd ; Joana Gyan Foundation ; GELL Timber Ltd ; ZEMA Ghana Jewelry and Fashion School, Ltd et Royalsekt Ghana Limited.

GELL a soutenu le salon du tourisme et de l’hospitalité Ghana-Espagne, qui s’est déroulé du 12 au 14 septembre 2019 à Las Palmas De Gran Canarias. La société a fourni un soutien financier à l’exposition dans le but de promouvoir l’industrie touristique du Ghana et de générer des investissements pour stimuler l’économie.

Joana Gyan a reçu prix honorifique « The grand order of the noble hand” , aux côtés de dignitaires de haut niveau tels que Rebecca Akufo-Addo, première dame de la république du Ghana. Le prix a été reçu en marge du PALDEC Child Summit & Awards le 11 septembre 2019 à Accra, sous les auspices des Nations Unies et de l’Union africaine.

Joana Gyan Cudjoe est également titulaire d’un doctorat honorifique de l’université du Cambodge, MS. Elle a aussi a reçu un prix honorifique lors de la cérémonie des Ghana Outstanding Women Awards qui s’est tenue à Accra le 12 novembre 2019.

 

Salwa Idrissi Akhannouch (Maroc), fondatrice et PDG du groupe commercial Aksal-Morocco Mall

 Salwa Idriss Akhannouch est l’une des femmes d’affaires les plus puissantes du Maroc et l’une des femmes entrepreneures les plus riches d’Afrique. Elle est la fondatrice et directrice générale du groupe Aksal, leader marocain des produits de luxe, des grands magasins et des centres commerciaux. Le goupe compte 30 filiales, 45 enseignes, 1130 collaborateurs et 34000 mètres carrés de surface magasins.

President of Morocco’s Aksal group Salwa Idrissi Akhannouch (L) and president of French electronics retailers FNAC, Alexandre Bompard (2-L) applaud during the opening of a FNAC store in the Morocco Mall in Casablanca on December 2, 2011. AFP PHOTO /ABDELHAK SENNA (Photo credit should read ABDELHAK SENNA/AFP via Getty Images)

Le groupe Aksal attire 15 millions de visiteurs chaque année et génère un chiffre d’affaires estimé à plus de 500 millions Usd. Aksal détient une participation de 50% dans le Morocco Mall, l’un des plus grands centres commerciaux d’Afrique, construit à un coût de plus de 240 usd millions en 2007.

Le conglomérat possède également la franchise exclusive de plusieurs grandes marques au Maroc, notamment Fendi, Gucci, Ralph Lauren, Zara, Banana Republic, Massimo Dutti, Pull & Bear et Gap.

Salwa Idriss Akhannouch a hérité de sa richesse de son grand-père, Haj Ahmed Benlafkih, qui a fait fortune dans le commerce du thé dans les années 1960. Elle est également l’épouse d’Aziz Akhannouch,  riche homme d’affaires marocain et qui est ministre de l’agriculture du Maroc depuis 2007.

 

Eghogho Adoghe-Sanomi, Fondatrice et CEO de Midel Group (Nigeria)

 Eghogho Adoghe-Sanomi a commencé sa carrière au Bureau of Public Enterprises Nigeria en 2000. Elle a obtenu son diplôme en économie et statistiques de l’université du Bénin, université publique nigériane située dans l’Etat d’Edo. Elle a également suivi des formations en gestion d’entreprise  à la London School of Economics, au Center for Strategy and Communication London et à la London School of Marketing. Après avoir obtenu un certificat du British Institute of Facilities Management, elle a fondé Midel Management Ltd en 2008, où elle a travaillé comme directrice générale jusqu’en 2012. Midel Management est axée sur la fourniture de services de gestion des installations résidentielles.

Dans le but de promouvoir le Nigéria comme un lieu propice aux affaires en Afrique de l’Ouest, elle a dirigé une équipe d’externalisation des services pour permettre aux entrepreneurs de se concentrer sur leurs activités commerciales, alors que sa société gère d’autres services auxiliaire.

Après avoir obtenu son certificat en gestion entrepreneuriale à l’université panatlantique (Etat de Lagos) en 2012, elle a élargi et diversifié Midel Management Ltd en créant Midel Group qui compte Midel Management Ltd (une organisation de gestion des installations et des biens), The Midel Center et Midel Media

Le Midel Center, projet phare du Groupe Midel, a été ouvert au public en juin 2013 après plusieurs années de conceptualisation et de planification. Il abrite un complexe de bureaux de location, abritant plusieurs petites et moyennes entreprises, qui jouissent toutes du privilège d’une communauté d’affaires active en réseau dotée d’installations de pointe, soutenues par des professionnels de la gestion répondant aux besoins de la clientèle.

Six mois mois après le lancement du Midel Center, soixante-dix pour cent des bureaux avaient été loués. Eghogho Adoghe-Sanomi vait choisi de construire le Centre dans le quartier Gudu d’Abuja, un quartier relativement nouveau, pas encore assez développé. Selon elle, ce fut un énorme pari de construire le Centre dans un nouveau quartier commercial qui ne comptait que quelques bâtiments et peu d’infrastructures, mais elle considère que cette décision fait partie de du succès du Centre et constitue une immense réussite.

Eghogho Adoghe-Sanomi a lancé Midel Media en 2014, un forum et bulletin de diffusion d’entreprise en ligne qui sert de plate-forme  pour les entrepreneurs de se tenir au courant, non seulement de l’actualité des entreprises, mais aussi comme une source d’information continue sur l’éthique des affaires et autres articles inspirants.

Le Groupe Midel, explique-t-on, est plus qu’un groupe de sociétés dans le domaine de l’immobilier et de la gestion des installations; c’est une plaque tournante des communautés d’affaires. Le moteur de l’entreprise est «l’excellence». A ce sujet Eghogho Adoghe –Sanomi déclaré ceci au cours d’un entretien avec un journal du Nigeria: «Ce ne sont pas tellement les services packagés que nous proposons; ce sont vraiment les petites choses que les gens tiennent pour acquises, qui pourraient passer inaperçues qui définissent l’excellence.  Le Groupe Midel reconnaît que pour atteindre de telles normes au Nigéria, on devrait accorder plus d’attention aux détails. L’entreprise s’engage à créer des niveaux de vie et des environnements de travail élevés auxquels tout client peut s’identifier au niveau mondial. En tant que gestionnaires d’installations gérant des actifs immobiliers concrets et fournissant des services d’installation, une partie de l’objectif de l’entreprise est d’assurer le bon fonctionnement de tous les aspects du Groupe afin de créer un environnement sain, sûr et rentable dans lequel les occupants peuvent fonctionner ».

Eghogho Adoghe-Sanomi siège au conseil d’administration du Village Weavers’s Network, une organisation à but non lucratif qui éduque et apporte un soutien technique aux femmes les moins privilégiées d’Abuja, au Nigéria, en leur apprenant à tisser des nattes pour la vente. Ces femmes soutiennent financièrement et éduquent leurs familles à partir du produit de ces ventes. Elle est également administratrice de la Dickens Sanomi Foundation dont le but ultime est de soulager les défis socio-économiques à travers le Nigeria – avec un accent particulier sur la promotion de l’accès à l’éducation et l’aide aux enfants et aux jeunes issus de milieux vulnérables.

Eghogho Adoghe-Sanomi est aussi championne du programme GreenDel, une campagne de sensibilisation respectueuse de l’environnement destinée au secteur des entreprises d’Abuja.

Elle a reçu le prix African Female Leadership Impact Award et a été intronisée au Temple de la renommée du leadership féminin mondial en novembre 2014.

Patricia Poku-Diaby, la femme la plus riche du Ghana

Considérée comme la femme la plus riche du Ghana avec une valeur nette estimée à plus de 700 millions de dollars, Patricia Poku-Diaby a débuté dans les affaires familiales (commerce et transport) avant de créer Plot Enterprise Group en Côte d’Ivoire, précurseur de la société ghanéenne. Plot Enterprise Ghana est une entreprise de transformation du cacao entièrement ghanéenne.

Le groupe est présent sur le marché en Asie et en Afrique de l’Ouest et comprend Plot Commodities (enregistré auprès du Dubai Metal and Commodities Center à Dubaï), Plot Enterprise en Côte d’Ivoire et Plot Enterprise Ghana.

Plot Enterprise Ghana est enregistrée au Ghana en tant que société des zones franches. L’entreprise possède sa propre usine de transformation du cacao qui a été finalisée fin 2009. Cette installation de broyage ultramoderne, située à Takoradi, est actuellement évaluée à 90 millions de dollars et transforme chaque année 32 000 tonnes de cacao. La mise en œuvre du projet a commencé en 2006 et les essais ont débuté en novembre 2009. L’usine a été entièrement mise en service en janvier 2010.

L’entreprise compte plus de 200 employés et a réalisé un chiffre d’affaires annuel de 100 millions de dollars en 2014. Plot Enterprise Ghana exporte aux États-Unis, en Europe, en Asie, en Australie et au Moyen-Orient.

Pour sa part, Plot Commodities vend du coton et du cacao et est enregistré auprès de la Cocoa Merchants Association of America.

Plot Enterprise en Côte d’Ivoire est spécialisée dans le commerce du cacao, de la noix de cajou et des produits du bois.

 

Grace Amey-Obeng, Fondatrice et CEO de FC Beauty Group Limited

FC Beauty Group Limited est une entreprise créée il y a plus de 30 ans et la toute première du genre à être établie au Ghana avec 5 cinq filiales travaillant dans le secteur de la beauté et des cosmétiques au Ghana. L’entreprise fabrique et produit la marque « Forever Clair » et certains des meilleurs produits pour la peau du Ghana : Forever Clair Skin Care, Hair Care, FC Spa Collection, FC Make-Up Line et FC Rose Professional Line.

Le groupe compte 6 filiales : FC Beauty College ; FC Skin and Beauty Klinik ; FC cosmetics industries; FC perfumery and cosmetics; Salon Equipment and beauty supplies ainsi que Grace Amey-Obeng Foundation International (GAOFI).

Le FC Beauty College est le premier institut de formation en thérapie esthétique au Ghana et en Afrique de l’Ouest et a formé plus de 6000 étudiants depuis sa création, dont la plupart sont soit des emplyé€s soit des travailleurs indépendants.

Le Collège propose des cours de beauté, de spa et de cosmétologie. Des cours spécialisés sont également disponibles pour les thérapeutes esthétiques professionnels.

L’institut est enregistré auprès du Ghana Education Service sur le programme de sélection informatique en tant que programme de l’Institut professionnel de la beauté et accrédités par le Conseil de l’enseignement et de la formation techniques professionnels (COTVET) en tant qu’Institut de formation de la beauté.

Pour sa part, FC Skin & Beauty Klinik est un centre de solutions pour le traitement des besoins complexes de la peau et de la beauté, en utilisant des équipements de pointe avec des esthéticiennes et spécialistes en cosmétologie bien qualifiés recrutés au FC Beauty College.

FC Cosmetics Industries Ltd est l’aile manufacturière du groupe FC Beauty qui fabrique les produits de la marque Forever Clair dans une usine de production ultramoderne entièrement automatisée. Les produits sont distribués dans divers salons, magasins de cosmétiques, centres commerciaux et pharmacies.

FC Perfumery and Cosmetics est le point de distribution de FC Cosmetics Industries. Cependant, l’entreprise stocke également d’autres produits de beauté exotiques et de haute qualité tels que des parfums et d’autres lignes de soins de la peau.

Salon Equipment and beauty supplies se concentre en grande partie sur la création de packs de formation professionnelle pour les étudiants du FC Beauty College. SEBS importe également et vend en gros des équipements de beauté et de coiffure de qualité pour répondre aux demandes locales de coiffeurs, salons, associations, écoles, etc.

Grace Amey-Obeng Foundation International vise à aider les jeunes filles qui se livrent à des vices sociaux tels que la prostitution, le vol à main armée, etc. à trouver d’autres moyens financiers pour couvrir leurs besoins quotidiens. L’objectif de la Fondation vise à équiper ces jeunes filles de compétences pour les aider à éviter certaines menaces sociales comme la grossesse chez les adolescentes, les maladies sexuellement transmissibles, les abus, etc. tandis que d’autres sont formées pour en faire des atouts sociaux dans la société.

Le GAOFI vise également à promouvoir l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes, à soutenir la lutte contre l’extrême famine et la pauvreté et à lutter contre le VIH / sida, le paludisme et d’autres maladies.

Leelai Kpukuyou, L’influente Businesswoman Du Liberia

Leelai Kpukuyou est l’un des acteurs du redressement économique de l’après-guerre au Liberia. Depuis 2009, elle est la fondatrice et CEO de Mini Mall Incorporated basé à Monrovia et présidente du board de Sanoyea Realty Inc. , filiale de Mini Mall Inc. Les deux entreprises évoluent dans l’immobilier, l’approvisionnement pétrolier, les magasins de vente en détails, le commerce général ainsi que le « Business Consultation ». Leelai Kpukuyou est en train d’ajouter l’innovation technologique et le tourisme à son portefeuille d’affaires.

Elle est la Secrétaire générale de la Liberian Business Association, en charge notamment de l’autonomisation des jeunes et des femmes par l’entrepreneuriat. Elle est détentrice d’un « Bachelor of Arts Degree in Management and Sociology » obtenu à l’African Methodist Episcopal University (Liberia) en 2010. Elle est également titulaire d’un diplôme en International business negociations, obtenu en 2012 à l’ Academy for International Business Officials à Beijing (Chine).

Patrick Ndungidi