Affaire Survie Cameroon-Survival Initiative: Le Ministre de L’Administration Territoriale ecrit au Ministre des finances pour l’ouverture d’une enquête et Le gel des avoirs par l’ANIF.

D’après les informations glanées à bonne source, Le Ministre de L’administration territoriale Paul Atanga Nji a saisi ce jour, son Collègue du gouvernement, Le Ministre des Finances Louis Paul Motaze,afin de l’informer de la Lettre de rappel des dispositions légales en matière de collecte de fonds pour les besoins humanitaires adressé à certains Leaders politiques et de la demande faite à la Banque Afriland First Bank, pour la fermeture du compte de L’organisation politique MRC,qui a reçu des dons en marge des dispositions de La Loi.Dans sa Lettre le MINAT invite son Collègue du gouvernement a ouvrir une enquête et au gel des avoirs de cette organisation avec le Concours de L’agence nationale d’investissement financière.

Dans CetteLettre, le MINAT rappelle les dispositions réglementaires et légales,ainsi que le constat fait par ses services, notamment:

Par L’ouverture d’un compte au nom d’une association illégale dénommée<<Survie Cameroon-Survie Initiative>>inconnue dans ses registres.

Au titre de rappel des dispositions reglementaires et legales en matière  et qui motivent son action, on peut noter que:

-Le MINAT qui assure la tutelle des partis politiques et des associations, n a pas connaissance de l’existence de cette association.

-Conformement aux dispositions de la loi N 83/002 du 21 juillet 1983 et de son decret d’application N 85/1131 du 14 Aout 1985, l’appel à la générosité publique pour quelque raison que ce soit, doit etre autorisé par le MINAT.

-Selon la loi N 90/056 du 19 Décembre 1990 relative aux partis politiques(Art .10), il est formellement interdit à un parti politique de recevoir des fonds de l’extérieur.

-Ayant violé le texte en vigueur et les conditions usuelles,qu’une association doit remplir pour pouvoir ouvrir un compte, le sous-compte dénommé<<Survie Cameroon -Survival Initiative>> n’aurait pas dû etre ouvert dans un etablissement bancaire au Cameroun.

Bien plus l’association illégale sus-citée,placée sous le couvert d’un parti politique ayant un compte bancaire domicilié à Afriland First Bank, est engagée dans une collecte de l’épargne publique prétendu destinée à la lutte contre le COVID-19.

Le MINAT invite son Collègue des finances à solliciter auprès  des responsables de L’agence nationale d’investigation Financière(L’ANIF), dont la mission est entre autres, de lutter contre le blanchiment d’argent.Il demande l’ouverture d’une enquête sur les activités de cette association et si possible,le Gel au prealable des fonds deja collectés, sans préjudice des poursuites judiciaires à l’encontre de toutes les personnes à l’origine des activités obscures de la dite association.

En attendant la réaction du Ministre des finances à la Lettre du MINAT, on peut constater que c’est une phase répressive et judiciaire qui s’annonce dans ce dossier, qui mets la Toile en mouvement depuis le communiqué fait par le MINAT rappelant  les dispositions réglementaires et légales et le constat de l’illégalité des actions de cette association que pilote Le Leader du MRC et ses militants.

Victor Esso Tiki

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.

31 Partages
Tweetez
Partagez31
Partagez