Afrique Centrale: Intégration régionale – Le Général Angolais Gilberto Da Piedade Verissimo prend les commandes de la CEEAC

Le secrétariat général a été remplacé par la présidence de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale(CEEAC). La passation de charges entre le secrétaire général, Ahmad Allam-Mi, et le nouveau président de la commission de la CEEAC, Le Général Angolais Gilberto Da Piedade Verissimo, a eu lieu le 1er septembre dernier, à Libreville au Gabon.

La nouvelle institution aura plus de pouvoirs pour accélérer l’intégration régionale. Ce sont les chefs d’État membres de la CEEAC qui ont désigné l’Angolais Gilberto Da Piedade Verissimo.

Au cours de sa prise de fonctions, le tout premier président de la commission de la CEEAC a indiqué que la sécurité et la libre circulation des biens et des personnes entre les États membres seraient les priorités de son mandat de cinq ans.

« Pendant ce mandat, on devra résoudre la situation en RCA ; il y a aussi la situation en République démocratique du Congo ; Boko Haram au Tchad et au Cameroun. Ce sont des défis que l’on doit relever parce que si l’on n’a pas la paix dans ces pays, nous n’aurons pas le développement dans la sous-région. On a le problème des visas. Moi-même je suis Angolais, pour venir au Gabon, je dois demander un visa. Ce n’est pas normal. », a-t-il indiqué.

Créée en 1983 à Libreville, au Gabon, la CEEAC est en retard en matière d’intégration par rapport à d’autres organisations régionales comme la CEDEAO ou la SADC. La région est pourtant riche en pétrole, minerais, bois et autres richesses naturelles. Mais l’absence de routes freine l’accès à ce marché de cent-cinquante millions de consommateurs.

Le serment des membres de la commission

Désignés le 30 juillet lors de la 17è session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement, tenue en visioconférence, les sept membres de la commission de la CEEAC qui devront désormais présider aux destinées de la commission de cette institution ont prêté serment devant le président en exercice, Ali Bongo Ondimba.

Par ordre protocolaire, c’est le président de la commission, Gilberto Da Pedade Verissimo, qui a été le premier à prononcer le rituel. Il a juré servir la commission avec loyauté et dévouement et promis de ne recevoir aucune injonction d’un Etat membre de la CEEAC ou de tout autre Etat dans l’exercice de ses fonctions, avant de procéder à la signature du procès-verbal.

Puis, dans un cérémonial protocolaire, la vice-présidente de la commission, Francisca TaTchouop Belobe, et les cinq autres commissaires se sont succédé pour prêter serment. Il s’agit des commissaires chargés : au marché commun, affaires économiques, monétaires et financières, François Kanimba; aux affaires politiques, paix et sécurité, Mangaral Bante ; à l’environnement, ressources naturelles, agriculture et développement rural, Tabuna Honoré ; à l’aménagement du territoire et aux infrastructures, Ngakono Marie Thérèse Chantal épouse MFoula Edjomo; et le commissaire à la promotion du genre, au développement humain et social, Kapinga-Yvette Ngandu.

Qui est le Général Gilberto Da Piedade Verissimo?

Il a été Secrétaire Exécutif Adjoint pour les Affaires Politiques de la Commission du golfe de guinée pendant plusieurs et auteur de plusieurs ouvrages sur la géostratégie et la guerre économique.
Consultant du Ministre des Relations Extérieures de la République d’Angola et représentant d’Angola au Comité des Experts de la CGG.Officier General des Forces Armées Angolaises, il est Professeur de l’Université Agostinho Neto (Faculté des Sciences Sociales) et Professeur de l’Ecole Supérieure de Guerre des Forces Armées Angolaises.Professeur invité de l’Université de Lisbonne (ISCSP) et Docteur (Ph.D.) en Sciences Sociales (Etudes Stratégiques) pour l’Institut Supérieur des Sciences Sociales et Politique de l’Université de Lisbonne, Portugal; titulaire d’une Maitrise en Technologies d’Information, pour l’Université Polytechnique de Madrid, Espagne; en Post Grade en Planification Stratégique, Academia Máximo Gomez, République de Cuba.Diplome d’Ingénierie de Télécommunication, pour l’Institut Supérieur Technique Militaire “José Marti”, République de Cuba.

Après la prestation de serment et la signature du procès-verbal, le président en exercice de la CEEAC a rappelé aux membres de la commission l’importance de la mission qui leur a été confiée notamment le respect scrupuleux de la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption, la transparence dans la gestion et le problème de conflit d’intérêt qui gangrène nos institutions, avant de les envoyer à l’exercice dans l’exercice de ses fonctions, avant de procéder à la signature du procès-verbal.

Yvette Reine Nzaba/Victor Esso Tiki 

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.

126 Partages
Tweetez
Partagez126
Partagez