Cameroun-Constructions anarchiques:Le Maire de la Ville de Douala Dr Roger Mbassa Ndine fait détruire Une Vingtaine de maisons menacées d’ensevellisement par le Ravin de Logbessou carrière

Suite à la descente effectué sur ce site par le préfet du Wouri Benjamin Mboutou et le Maire de la Ville de Douala Dr Roger Mbassa Ndine il y’a deux semaines, ou la décision de détruire les habitations dans la zone avais été prise, et à la suite des poses des croix de saint-André sur les maisons et la remise des avis de sommations, les équipes de la Police municipale et l’engin Bulldozer sous la conduite du Colonel Demaga Directeur de la police municipale de Douala sont passés en action ce 04 Septembre au lieu dit Logbessou carrière hautement dangereux.

Pas moins d’une cinquantaine d’agents de la Police municipale sur le terrain en cette matinée, après les sensibilsations des populations conduites par le Directeur de la division de la Commission et des relations publiques à la Commune de ville de Douala Monsieur Arnold Frédéric Mouangue, les populations ont elles-mêmes retirés leurs biens avant la phase de destruction.

<<Nous avons ténu à permettre à chacun des habitants de retirer tout ce qu’ils pouvaient jugeait d’importants dans et sur leurs maisons, ils ont compris que c’était pour leurs biens…vous constatez vous-mêmes leurs adhésions à l’opération.Elles savent très bien qu’elles sont dans une zone non constructible et que le Ravin est à deux bouts de s’effondrer sur elles…>> dira le Divcom de la commune de ville aux micros des journalistes.

C’est connu, certaines personnes pour la majorité des démunis, construisent dans des zones à risque.Dans les arrondissements de Douala 3ème et 5ème ou se trouve le quartier Logbessou carrière, le problème se pose avec acuité et environ une vingtaine de maisons sont menacées d’eboulement.

Le Directeur de la police municipale de la ville de Douala, le Colonel Demaga se dit très préoccupé par ce phénomène qui gagne de l’ampleur:<<des maisons sont construites en matériaux provisoires et définitifs, en amont et en aval des ravins…ce n’est toujours pas une question de moyens quand vous voyez des immeubles bâtis avec des matériaux de luxe, c’est soit dû à une méconnaissance des textes de lois régissant l’habitat et les constructions dans nôtre pays, soit de l’anarchie et la volonté d’occuper des espaces classées non constructibles à un prix de rien…le Maire de la ville, nous a instruit de ne pas laisser ce phénomène perdurer et éviter les situations de catastrophes comme c’était le cas à Ngouache par Bafoussam…nous securisons en priorité les vies avant de penser aux biens>>.

Pour l’edile de la ville de Douala, le Docteur Roger Mbassa Ndine, la mesure vise à assurer la sécurité des populations vivants dans les zones à risques dans la capitale économique, l’opération de Logbessou carrière qui se déroule les 4,5 septembre, annonce le début d’une campagne de démolitions des habitations bâtis sur des zones non constructibles susceptibles d’entraîner des éboulements de terrains, des inondations et electrocutions.

Sur ce site particulièrement, jadis dédié à l’exploitation d’une carrière de sables, on est à deux doigts de l’eboulement du ravin, et la commune de Douala permet d’éviter le pire aux populations et au Pays.Il faut rappeler que la loi et réglementation en matière de construction interdit l’habitat dans les zones à risques(collines,montagnes,ravins, marécages,cimetières,zones réservées et protégées…Etc).Il faudrait se référer à l’autorité compétente(La Mairie…)avant toute construction, qui devrait vous délivrer un permis de bâtir, qui vous assure de la sécurité et la conformité du site et de la construction à effectuer.

Vivement que de telles actions sur la nature, et des pertes evitables pour les populations  n’arrivent plus.

Victor Esso Tiki

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.

64 Partages
Tweetez
Partagez64
Partagez