Coup de tonnerre : Pour cause de fraudes, la Banque Mondiale suspend la publication du rapport Doing Business

Les manipulateurs n’ont pas de limites. Ils ont contraint le Groupe de la Banque mondiale à suspendre la publication du rapport Doing Business 2020. L’institution annonce avoir détecté des fraudes et ordonne un audit des cinq derniers rapports.

Dans un communiqué publié sur son site web ce 27août, la Banque mondiale avoue l’existence d’irrégularités dans la collecte des données pour son classement Doing Business qui fait autorité depuis 17 ans. Les rapports mis en cause sont particulièrement ceux des années 2017 et 2019, soit les Doing Business 2018 et 2020.

A travers le rapport Doing Business, l’institution de Breton Woods évalue chaque année le climat des affaires de 200 pays dans le monde. Son classement permet d’inciter les investissements étrangers dans les pays les plus réformateurs.

Pour 2021, le classement est donc suspendu pour cause de fraude. L’audit commandité va permettre de situer les responsabilités. Pour rappel, plusieurs pays Africains font de ce classement leurs chasses gardées. Les pays gagnent des places de manière exponentielle, sans qu’on ne saches exactement ce qui a change fondamentalement.

“Nous agirons sur la base des résultats et corrigerons rétrospectivement les données des pays les plus touchés par les irrégularités”, a indiqué la Banque mondiale. Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a été informé de la situation, tout comme les autorités des pays les plus touchés par les irrégularités des données.

L’un des activistes Camerounais les plus critiques des classements des institutions internationales  sur la toile,Monsieur Man Mbai Likol revient sur cette decision:<<Il y’a quelques années je critiquais ce classement DOING BUSINESS et les EXPERTS, grands économistes du monde mondial, mes amis et grands spécialistes du Rwanda, m’ont fait un procès en sorcellerie ici.Comme les gens n’aiment pas utiliser leur libre arbitre afin d’éprouver avec leur intelligence la qualité des informations qu’ils reçoivent là.Voilà donc que la vérité a fini par éclater et me donner raison. Le DOING BUSINESS Considéré comme un indicateur probant de l’attractivité économique d’un pays, est l’objet de suspicions depuis des années. L’intégrité du Doing Business est attaquée aussi bien par des économistes que par des organisations de la société civile qui l’accusent de pousser les pays africains à alléger la réglementation afin de favoriser l’implantation des multinationales>>.

Et de rajouter: je l’avais dit à l’époque que tant que le Cameroun gardait dans son arsenal juridique ces deux lois.

1- L’interdiction de vente de terres aux étrangers, ce qui a pour corollaire d’empêcher les multinationales d’acquérir des terres sauf dérogation spécial du PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE.

2- L’obligation pour tout investissement étranger de nationalisé au moins 35% de son capital.

Nous ne serons JAMAIS bien classé dans le DOING BUSINESS. Car ce classement n’a pour finalité que de faire tailler les lois des pays pauvres à la mesure des intérêts des multinationales. Ce classement favorisait exclusivement les pays qui ouvraient leurs pays à l’installation des multinationales. C’est ainsi qu’on classait mal certains pays afin de leur donner une mauvaises images ce qui avait pour but de diminuer l’attrait des investissements vers ceux-ci. Et les pays qui avaient une législation favorable bénéficiaient d’une publicité outrancière.

Voici donc que cela se vérifie clairement et la BANQUE MONDIALE elle-même reconnaît des fraudes dans la démarche de ce rapport. Elle a suspendu la publication du rapport Doing Business 2020. L’institution annonce avoir détecté des fraudes et ordonne un audit des cinq derniers rapports. Elle avoue l’existence d’irrégularités dans la collecte des données pour son classement Doing Business qui fait autorité depuis 17 ans. Les rapports mis en cause sont particulièrement ceux des années 2017 et 2019, soit les Doing Business 2018 et 2020. L’audit commandité va permettre de situer les responsabilités.

  Victor Esso Tiki

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.

64 Partages
Tweetez
Partagez64
Partagez