Développement inclusif: Le Ministre de l’élevage, des pêches et des industries animales le Dr Taïga prescrit l’encadrement et l’accélération des projets

C’était lors de la visite du Ministre de l’élevage, des pêches et des industries animales ténue à Douala le 02 Aout dernier et pendant les conseils d’administration de la MIDEPECAM(Mission de développement de la pêche artisanale et maritime) et celui de la caisse de développement de la caisse maritime du Cameroun(CDPM), que le DR Taiga a instruit les différents responsables de ces structures éponymes, de promouvoir les différents projets et notamment le prodel, l’aquaculture et celui d’un débarcadère moderne avec l’appuie de la coopération Japonaise auprès de la Communauté des pêcheurs et des investisseurs.

Les dits conseils se sont ténus dans la salle des actes de la caisse de développement Maritime, sise au quartier Mboppi à Douala, sous la Présidence effective du PCA le DR Taiga, en présence du Gouverneur de la région du Littoral, des Préfets du Wouri, du Nkam, de la Sanaga Maritime et des administrateurs.Après la vérification du quorum,l’examen et l’adoption d’ordre de jour, l’examen et l’adoption du procès verbal de la 26e session pour la MIDEPECAM et de la 56eme session pour la caisse de développement Maritime.Les différents responsables de ces deux structures ont fait des rapports sur l’exécution des précédents programmes et plans, et les administrateurs ont analysés les performances à mi-parcours.

Performances

Il ressort globalement aux objectifs assignés que sont:

-fournir divers appuis institutionnelles aux services compétents du Minepia, contribuer au renforcement des capacités techniques,matérielles et managériales des acteurs des filières de pêches et d’aquaculture,fournir des appuis multiformes aux acteurs des filières pêche et aquaculture et contribuer à l’amélioration de l’accès aux intrants aquacoles.Que les résultats en terme d’augmentation de la production sont croissant, malgré le désintérêt persistant des Camerounais à la pêche et l’aquaculture.

Le Ministre à prescrit aux différents responsables de continuer à sensibiliser et promouvoir les activités de pêche et d’aquaculture auprès des populations et des potentiels investisseurs, pour résoudre le déficit en production halieutique(plus de 120.000 Tonnes/An) et de créer de la valeur ajouté.«Les défis qui vous interpellent se résument en la production massive des produits halieutiques pour assurer non seulement la couverture des besoins alimentaires des populations camerounaises, des industries locales, mais aussi la conquête des marchés sous régionaux et internationaux. Je vous exhorte à mettre l’accent sur un appui déterminant à l’émergence et à la vulgarisation rapide et efficace d’une aquaculture commerciale, pour résoudre rapidement la problématique de l’augmentation des ressources halieutiques sans mettre en danger la biomasse», déclare le Dr. Taïga.

On note tout de même des performances remarquables en ce qui concerne les crustacés et en particulier les crevettes gambas.

«Le programme de performance montre qu’il y a trois actions principales: la lutte contre les pertes post-captures; la modernisation des méthodes et des moyens de capture et l’amélioration du niveau de vie des pêcheurs en les dotant d’un matériel de pêche de qualité et de la glace pour la conservation de leurs produits», a indiqué Dr Tambi Sammy Ako, directeur de la Midepecam,. Notons que la production annuelle des crevettes au Cameroun tourne autour de 500 tonnes. Le programme de performance 2018-2020 de la Midepecam se poursuit.

A titre de rappel il faut savoir que le Cameroun dispose de 360 km de côte et de nombreux cours d’eau, susceptibles de rendre autonome le pays en matière de consommation de produits halieutiques

Victor Esso Tiki

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.

Visiter le Développeur
25 Partages
Tweetez
Partagez25
Partagez