Diaspora USA: L’inspirante Histoire De Cynthia Et Jasmine Kudji,Mère Et Fille Diplômées En Médecine Au Même Moment

Cynthia Kudji,49 ans, et sa fille Jasmine Kudji,26 ans, ont obtenu leurs diplômes en médecine au même moment. En mars dernier, lors du « Match day », les deux nouvelles médecins ont également appris qu’elles seront médecins résidentes à l’université d’État de Louisiane (LSU),à partir du 1er juillet 2020. En Amérique du Nord, la résidence est le stage post-doctoral que doivent obligatoirement suivre les médecins pour obtenir leur droit de pratiquer. Le Match Day, pour sa part, est un terme largement utilisé dans la communauté de l’enseignement médical aux USA pour désigner le jour où le National Resident Matching Program ou NRMP communique les résultats aux candidats qui sont à la recherche d’une résidence et d’une bourse de formation aux États-Unis.

Il s’agit de la première fois qu’une mère et sa fille fréquentent une école de médecine en même temps et vont travailler dans la même institution. « Ma mère est la personne la plus inspirante de ma vie, et elle est l’une des seules raisons pour lesquelles j’ai pu arriver là où je suis aujourd’hui», a expliqué Jasmine Kudji,qui commencera une résidence en chirurgie générale à LSU Health New Orléans.

«Jasmine a été ma pierre angulaire à travers ce parcours», a fait savoir Cynthia Kudji, qui commencera sa résidence en médecine familiale au LSU Health Lafayette. « Je suis très bénie et reconnaissante d’avoir ma fille. Elle est intelligente et belle et cela a été une immense bénédiction de l’avoir parce que, comme elle l’a dit, lorsque j’étudiais, j’ai eu tellement de mal au cours de ma première année. Mais j’ai grandement bénéficié de son aide et de celle de l’UMHS »,a fait savoir le Dr Cynthia Kudji.

La Dre Cynthia Kudji a effectué des années d’études en médecine à l’université de Médecine et des Sciences de la Santé (UMHS),une école de médecine privée à but lucratif située à Basseterre, Saint Kitts dans les Caraïbes. Sa fille Jasmine était à LSU School of Medicine en Louisiane.

La Dre Cynthia Kudji a également obtenu une maîtrise ès sciences en leadership à l’Université Walden dans le Minnesota. Parce que les deux femmes ont l’air jeunes, beaucoup de personnes pensent,à tort, qu’elles sont sœurs.

Le Ghana comme source d’inspiration

Le Dr Cynthia Kudji est née dans la ville de Kenyasi au Ghana et est arrivée aux États-Unis à l’âge de deux ans. Elle est tombée enceinte de sa fille Jasmine à l’âge de 23 ans, lorsqu’elle était étudiante à l’université de Tulane. Elle avait ainsi mis en veilleuse son rêve de devenir médecin. Elle est finalement devenue infirmière et a commencé à travailler comme infirmière auxiliaire et est rapidement devenue infirmière autorisée. Plusieurs années plus tard, elle est devenue infirmière praticienne ainsi que membre du corps professoral de la LSU School of Nursing de la Nouvelle-Orléans.

Dans une interview accordée à UMHS,le Dr Cynthia Kudji a admis qu’elle n’avait pas toujours prévu de devenir médecin,étant donné que quand elle était jeune, il y avait peu de modèles de médecins à la télévision pour les Afro-Américains.

«Je me souviens que lorsque nous étions jeunes, il y avait des émissions de télévision comme« The Cosby Show »et« A Different World . Voir des Afro-Américains à l’université ou réussir était comme une première. Donc, pour moi, ce n’était pas comme « Oh, oui, je veux être médecin ». C’était plus comme, ‘Oh, non, je peux vraiment faire ça? Ou: « Suis-je assez intelligent pour le faire? »,a-t-elle fait savoir. C’est lors d’un voyage de retour au Ghana pour rendre visite à des proches qu’elle a été inspirée à devenir médecin.

«Ma maman voulait que nous fassions un voyage en famille au Ghana et il y a eu un incident où nous étions dans le village et quelqu’un s’est approché de nous et a dit que leur enfant avait de la fièvre et était malade et voulait que ma maman et moi aidions . Nous avons mis l’enfant dans l’eau, essayant de faire baisser la température, et c’est à peu près tout ce dont je me souviens…. et je me souviens aussi d’avoir été tellement frustrée que la maman ait dû venir voir un parfait inconnu pour aider son enfant. La seule chose que je savais qui pouvait changer cette situation était d’être médecin. Cela m’a conduit à penser «Hé, j’aimerais être médecin»,a fait savoir le Dr Cynthia Kudji.

À l’époque, elle ne se rendait pas compte que, tout comme dans les pays du «tiers monde», il y a souvent le même manque d’accès aux soins de santé aux États-Unis.

Étudiante et mère célibataire.

Par la suite, Dr Kudji s’est inscrite à l’université de Tulane en Louisiane, où elle a obtenu un BS en biologie en tant qu’étudiante de premier cycle. C’est pendant cette période qu’elle est tombée enceinte de sa fille.Par la suite, elle a fréquenté une école d’infirmières à l’université William Carey dans le Mississippi et a ensuite poursuivi ses études à l’Université Loyola pour obtenir un Master en sciences infirmières. Elle a travaillé comme infirmière autorisée et infirmière praticienne, mais a finalement décidé, après avoir été infirmière pendant près d’une décennie, qu’elle voulait devenir médecin. Elle a fait des recherches dans de nombreuses écoles de médecine, mais l’UMHS s’est démarquée des autres pour de nombreuses raisons.

Entre-temps,au fur et à mesure qu’elle avançait dans ses études, le Dr Cynthia s’assurait toujours que les rêves de sa fille étaient également réalisables. «Je me souviens d’un nombre incalculable de fois où ma mère travaillait durement afin qu’elle puisse se permettre de m’envoyer dans le meilleur lycée de la Nouvelle-Orléans. Elle m’a poussé à devenir la meilleure étudiante que je pouvais être. »

Ainsi, Jamine Kudji a obtenu son baccalauréat, avec l’un des scores les plus élevés parmi les élèves des minorités non seulement dans son école mais dans tous les USA.Elle a ensuite obtenu son diplôme de la LSU, puis a fréquenté la LSU School of Medicine.

Au début de sa carrière universitaire, sa mère Cynthia, alors âgée de 41 ans, a postulé dans des écoles de médecine du monde entier et a finalement été acceptée à l’Université de la santé et des sciences de l’île de Saint-Kitts-et-Nevis dans les Caraïbes. Peur et inquiète de savoir si elle était ou non assez intelligente pour rivaliser avec des étudiants de la moitié de son âge dans un pays étranger, elle a déménagé sur l’île et y a vécu 3 ans en poursuivant une carrière en médecine.

« C’était de loin la chose la plus difficile qu’elle ait jamais faite. Il y avait d’innombrables nuits où elle m’appelait en pleurant, osant s’arrêter. Parfois, elle a eu du mal à être acceptée parmi ses pairs étant le plus âgé de sa classe depuis plus de 20 ans. Il lui semblait impossible de se souvenir des concepts qu’elle avait appris il y a plus de deux décennies au collège, mais elle persistait toujours »,a expliqué Jasmine Kudji.

Loin des yeux près du coeur

Ainsi, le Dr Jasmine Kudji, fréquentait l’école de médecine du LSU tandis que sa mère était à l’UMHS de Saint-Kitts. Une situation compliquée pour la mère et la fille qui sont très proches. A ce sujet,le Dr Jasmine Kudji a déclaré :«Je pense qu’au début, c’était difficile parce que ma mère et moi avons toujours été très proches, donc j’ai dû m’habituer à la distance, nous avons dû apprendre à faire faceTime et Skype, donc nous nous sommes échangé des messages tous les jours et chaque fois que je a eu des difficultés et elle a eu des difficultés, nous avons juste dû apprendre à communiquer à distance.Mais je pense qu’au fil du temps, nous avons compris ».

Le lien mère-fille qu’elles avaient toujours partagé a été renforcé, les deux fréquentant simultanément l’école de médecine. « Je dis toujours aux gens que nous rions ensemble, nous étudions ensemble, nous pleurons ensemble », a déclaré le Dr Jasmine Kudji. «Je pense que l’école de médecine est l’une de ces expériences que vous ne comprenez vraiment que lorsque vous y êtes. Parfois, les gens ont du mal à trouver quelqu’un qui comprend leurs luttes, donc que cette personne soit ma mère a été extrêmement utile. »

Le 20 mars, Cynthia et Jasmine Kudji ont été ravies d’apprendre qu’elles s’étaient toutes les deux admises comme résidentes au LSU à seulement deux heures l’une de l’autre, dans la région de la Nouvelle-Orléans, qualifiée de «point chaud» pour le COVID-19 par les responsables de la santé publique. «Malgré l’augmentation alarmante des cas de COVID-19 à la Nouvelle-Orléans, je suis toujours très heureuse de commencer ma résidence. C’est une période extraordinaire dans l’histoire de la médecine, et je suis fière de pouvoir bientôt aider et apprendre de toutes les manières possibles », a déclaré Jasmine Kudji.

Pour sa part, en tant que mère et maintenant médecin, Cynthia Kudji a déclaré: «en tant que résidente, ma plus grande préoccupation pendant la crise du COVID-19 est de veiller à ce que mon enfant soit protégé, ainsi que moi-même. Mais j’ai appris, et je l’ai partagé avec Jasmine, que lorsqu’il y a de l’adversité, il y a aussi des opportunités. C’est le moment idéal pour les médecins de montrer leur leadership. C’est pourquoi Jasmine et moi sommes devenus médecins. Nous voulons faire partie de l’équipe de première ligne qui a un impact sur la communauté dans laquelle nous vivons. »

« Ma maman m’a encouragée à être tout ce que j’ai toujours voulu devenir, et je lui suis redevable à jamais de m’avoir façonnée non seulement dans la femme que je suis aujourd’hui, mais aussi d’être un brillant exemple de persévérance et de force. C’est vraiment une femme vertueuse dans tous les sens. Mon espoir en partageant notre histoire est non seulement d’inspirer les jeunes et les moins jeunes à poursuivre leurs rêves, mais aussi d’honorer ma mère et de lui faire l’éloge qu’elle mérite d’avoir vraiment montré que l’âge n’est qu’un chiffre et qu’avec la foi, toutes choses sont possibles! »,a déclaré Jasmine Kudji.

Patrick Ndungidi

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.

Visiter le Développeur
62 Partages
Tweetez
Partagez62
Partagez