La sud-africaine Saray Khumalo veut atteindre les 7 plus hauts sommets montagneux du monde

Elle s’est associée avec l’entreprise sud-africaine « Momentum », pour laquelle elle travaille, afin de réaliser ce défi. Le partenariat a été annoncée le 26 novembre dernier.

Cadre chez Momentum, l’une des principales institutions financières d’Afrique du Sud, Saray Khumalo,48 ans, est la première femme africaine noire à avoir atteint le sommet du mont Everest, haut de 8 848 mètres, au mois de mai 2019.

L’exploit, avait été salué par le président sud-africain Cyril Ramaphosa sur Twitter : « Saray N’kusi Khumalo est la première femme africaine à gravir l’Everest pour promouvoir l’accès à l’éducation des enfants d’Afrique. Elle nous prouve que le courage et la persévérance permettent de réaliser les plus grandes ambitions ». En août 2019, elle avait été élue femme de l’année par Gsport4girls en Afrique du Sud pour cet exploit.

Elle vise maintenant à être la première africaine à réaliser « The Explorers Grand Slam », qui consiste à atteindre le pôle Nord, le pôle Sud et les sept sommets montagneux les plus élevés des sept continents. Seulement 67 personnes dans le monde ont relevé ce défi jusqu’à présent.

Les points culminants des sept continents sont la pyramide Carstensz (4.884 m) en Océanie (Indonésie), le Mont Vinson en Antarctique, le Mont Elbrouz (5.642 m) en Europe (Russie), le Kilimandjaro (5.895 m) en Afrique (Tanzanie), le Denali (anciennement appelé Mont McKinley) haut de 6.194 m, en Amérique du Nord (USA), l’Aconcagua (6.962 m) en Amérique du Sud (Argentine) et l’Everest (8.848 m) en Asie (frontière Népal-Chine).

Ayant déjà atteint trois des sept sommets, il reste à Saray Khumalo quatre sommets et deux pôles à atteindre, exploit qu’elle a l’intention d’achever d’ici juin 2020. «Nous avons tous notre propre Everest, agissons », a-t-elle fait savoir récemment lors d’un Tedx à Pretoria, où elle a notamment parlé d’avoir une mentalité de gagnant.

Persévérance

Saray Khumalo avait échoué trois fois les années précédentes avant d’atteindre le sommet de l’Everest. En mai 2017, Saray Khumalo a dû être évacuée du mont Everest par hélicoptère, blessée suite au mauvais temps lorsqu’elle essayait d’atteindre le sommet. Elle se trouvait à une altitude de 8 749 mètres, à seulement 99 mètres du sommet de l’Everest, ce qui en fait la détentrice du record de femmes africaines noires en 2017 et 2018.

En 2015, Saray Khumalo avait atteint le second versant nord côté tibétain de l’Everest, situé à 5 154 mètres d’altitude, au pied du glacier du Rongbuk.de l’Everest ((le premier versant sud (côté népalais) se trouve à 5 364 mètres d’altitude). Mais l’expédition avait été abandonnée après un tremblement de terre au Népal. En 2014, elle avait été contrainte de rebrousser chemin car la montagne a été fermée à la suite d’une avalanche qui a coûté la vie à 16 guides qualifiés.

Saray Khumalo escalade les montagnes depuis sept ans. Elle a atteint les sommets du mont Kilimanjaro (5 896 m) en Tanzanie en 2012, du Mera Peak (6 476 m) au Népal en 2014, de Lobuche East (6 119 m) au Népal en 2014, du mont Elbrouz (5 642 m) dans le sud de la Russie en 2014 et du mont Aconcagua (6 980 m) en Argentine en 2015.

Au-delà de l’exploit sportif, Saray Khumalo est une ambassadrice des bibliothèques Nelson Mandela. Elle utilise ses expéditions afin de lever des fonds qui servent à financer des bibliothèques pour les enfants en Afrique du Sud. Jusqu’à présent, elle a collecté des fonds pour la construction d’une salle de sport en plein air d’une valeur de 12.000 euros pour Kids Haven, une école pour enfants en Afrique du Sud et a transformé une salle en une bibliothèque pour les enfants.

Elle a aussi collecté des fonds pour le Lunch Box Fund afin de nourrir plus de 60 000 enfants. Le Lunchbox Fund est une organisation à but non lucratif qui fournit un repas quotidien aux écoliers orphelins et vulnérables des banlieues et des zones rurales d’Afrique du Sud.

Saray Khumalo a aussi collecté près de 50 000 euros pour les projets de la bibliothèque Mandela et construit une bibliothèque pour l’école primaire Isiziba à Thembisa, à Johannesburg. Elle continue de faire campagne pour plus de bibliothèques alors qu’elle vise à atteindre les sept plus hauts sommets des sept continents à travers le monde.

«Mon rêve est d’aller toujours plus haut et toujours plus loin aussi longtemps que je vivrai. Afin de tracer la route de mes enfants et des gens ordinaires pour qu’ils prennent conscience et acceptent que des gens ordinaires peuvent atteindre des sommets insoupçonnés », avait-elle déclaré, après avoir atteint le sommet du Mont Everest.

Patrick Ndungidi

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.

Visiter le Développeur
22 Partages
Tweetez
Partagez22
Partagez