Mowalola Ogunlesi,25 ans, nommée directrice du design de YZY GAP de Kanye West

YZY GAP est le fruit du partenariat conclu entre l’enseigne américaine de prêt-à-porter Gap  et la marque Yeezy du rappeur et producteur Kanye West.  YZY GAP va lancer une ligne dédiée en 2021.

Le New York Times a indiqué que l’accord porte sur dix ans.  Par ailleurs, outre une ligne pour hommes, femmes et enfants, « à des prix accessibles », Kanye West définira des visuels propres en magasins et sur le site du groupe, selon un communiqué publié le vendredi 26 juin par GAP.

Née et élevée à Lagos, au Nigéria, avant de déménager dans un lycée catholique pour filles à Surey (Londres) à l’âge de 12 ans, Mowalola Ogunlesi est une créatrice de mode, spécialisée dans les vêtements pour hommes qui défient les conventions. Les créations de Mowalola Ogunlesi ont attiré l’attention des personnalités telles que Drake, Solange Knowles, Skepta, Dev Hynes et Kelela qui ont porté ses créations. Elle a également été mandatée par Nike pour créer et styliser des kits de l’équipe nigériane de football qui a pris part à la dernière Coupe du monde. Récemment Kanye West , Kim Kardashian et leur fille  North ont porté les créations personnalisées de Mowalola Ogunlesi sur une photo prise à l’occasion  de la fête des pères.

La jeune designer avait également été choisie, avec 5 autres créateurs, pour habiller la poupée Barbie, à l’occasion du 60e anniversaire de Barbie et pour commémorer son impact mondial. Elle avait habillé Barbie avec une tenue de sa collection printemps / été 2020.

Des collections inspirées du Nigeria

Mowalola Ogunlesi, qui voulait être chirurgienne plastique, est diplômée du Central Saint Martins College of Art and Design, surnommée Central Saint Martins ou CSM, une des composantes de l’université des arts de Londres. Pour son diplôme, elle a présenté sa collection intitulée « Psychedelic » au Central Saint Martins Press Show en mai 2017. Avec le rock psychédélique nigérian comme principale influence de son design, son approche panafricaine du design est une célébration du mâle noir africain: sa culture, sa sexualité et désirs. Sa collection pour l’obtention de son diplôme rendait donc hommage à ses racines nigérianes. «En grandissant, la seule chose que les gens savaient du Nigéria, c’était les escroqueries sur Internet», sourit-elle. « Mais je suis intéressée à en savoir plus sur ma culture, mon histoire. Personne n’en parle jamais – et je veux ouvrir de nouvelles conversations, me connecter aux gens, changer leurs façons de penser »,a-t-elle expliqué lors d’une interview avec Vogue.

Après avoir obtenu son baccalauréat à Central Saint Martins, Ogunlesi a abandonné ses études de Master car elle « ne pouvait plus vraiment créer à l’intérieur d’une institution et souhaitait le faire par elle-même. Mowalola Ogunlesi est principalement inspirée par le rock psychédélique nigérian, qui consiste notamment à mettre en valeur la culture, la sexualité et les désirs du mâle noir africain. Ses créations ont aussi rendu hommage aux Okadas (motards) nigérians et Danfos (bus) à Lagos pour montrer. Mowalola Ogunlesi décrit son approche du design comme une célébration de la «culture, la sexualité et les désirs» d’une masculinité panafricaine.

Ses parents, qui vivent toujours au Nigeria avec son frère, sont tous deux créateurs de mode. Sa mère est créatrice de vêtements pour enfants et son père fait de la mode masculine nigériane traditionnelle. « Il essaie toujours de me parler de la conception, mais nous avons des goûts différents. J’aime sa façon de s’habiller, il porte tout ce qu’il veut. Il achète toujours des choses et les personnalise. Il est une grande inspiration pour moi ». Sa grand-mère avait lancé une marque de vêtements pour femme dans les années 80, au Nigeria, pour laquelle sa mère travaillait.

Pour sa collection de diplômée, elle a collaboré avec la photographe Ruth Ossai,basée au Yorkshire, et également originaire du Nigéria, et la rédactrice en chef i-D, Ib Kamara, qui l’a stylée. Les deux sont connues pour leur travail qui élimine les stéréotypes à la fois en matière de genre et de noirceur. «Il est super important pour moi de travailler avec des gens qui comprennent ce que je fais pour que nous puissions créer quelque chose sur la même longueur d’onde».

Patrick Ndungidi
https://Africanshapers.com

 

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.

Visiter le Développeur
86 Partages
Tweetez
Partagez86
Partagez