Préservation de la Vie des Mères et des enfants lors des accouchements: Le soutien le l’UNFPA au Ministère de la Santé Publique du Cameroun

Le Ministre de la santé publique, le Dr Manaouda Malachie reçoit  ce Jeudi 08 Aout 2019 au Port Autonome de Douala et à la Délégation régionale de la santé du Littoral, des équipements roulants pour des districts et des centres de santé des régions les plus impactés par la mortalité infantile et ou les femmes meurent encore en donnant la vie.

L’Organe des Nations Unies pour la Population ( UNFPA) a tenu à apporter son soutien au gouvernement camerounais, qui fait face à ce problème de santé publique depuis longtemps déjà. Le don offert cette semaine à des districts de santé et formations sanitaires recensés dans les régions de l’Extrême Nord, du Nord, de l’Adamaoua, de l’Est et du Centre est constitué entre autres de motocyclettes, d’ambulances, de véhicules pick – up…Etc.

A travers cet acte, l’organisme des Nations Unies entend respecter son cahier de charges qui lui impose, d’atteindre “ Zéro mortalité maternelle évitable d’ici 2021”. Cela participe par ailleurs et de façon concrète, à lutter auprès du gouvernement camerounais, contre la mortalité maternelle et néonatale.

Au delà de l’accompagnement en matériels roulants, l’UNFPA travaille au renforcement des capacités du personnel soignant, ainsi qu’à l’intervention en urgence dans les formations sanitaires et centres de santé ciblés.

Pour remercier cet Amis et  partenaire au développement, Dr Manaouda Malachie, le ministre de la santé publique a souligné dans son allocution de circonstance que le Président de la République a entrepris de donner un coup d’accélérateur à ce combat.<< Il a décidé de la mise en place du Programme National de lutte contre la mortalité maternelle et juvénile.Et a pris l’engagement de veiller personnellement au bon usage de ses dons, qui rentre dans le renforcement des plateaux techniques en vue de la mise en œuvre imminente de la couverture santé universelle>>.

Celui ci est soutenu par la Banque Islamique de Développement qui a accordé au Cameroun, un prêt de 14 milliards, remboursables sur trois ans. L’État du Cameroun a saisi cette occasion pour entreprendre la mise en œuvre dudit programme, en sollicitant par ailleurs, l’expertise de l’Organe des Nations Unies pour la Population (l’UNFPA) et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance ( l’UNICEF).

Selon les dernières statistiques, le ratio de la mortalité maternelle est de 782 décès pour 1000 naissances vivantes. Pour être plus précis, 7000 femmes en âge de procréer décèdent chaque année, suites à des complications avant, pendant ou après l’accouchement.

Et, pour Siti Batoul Oussein, représentante de l’Organe des Nations Unies pour la Population (UNFPA), la lutte pour la protection et la préservation de la vie des futures mamans est une priorité au sein de cet organisme.

En marge de cette visite à Douala, le Ministre a effectuer des visites dans certains établissement sanitaires de la ville de Douala, pour se rassurer du bon fonctionnement de ces structures et de la prise en charge professionnelle des malades.Des gestes salués par les malades et l’opinion publique.

Victor Esso Tiki

Laisser un commentaire