Promotion de la Paix:Le Bureau de la paix de L’église Presbyterienne du Cameroun lance la phase 2 de son Programme et la section Littoral du Regroupement des journalistes pour la paix

Le Révérend Ntah Williams Che Coordonnateur national du programme de L’église Presbyterienne du Cameroun en partenariat avec les ONG Brot Fur die Welt et Ziviler Friedensdienst, visant la promotion de la paix à travers une communauté de journalistes baptisé:CCMN (Cameroon Community Media Network)a procédé ce jour 17 Juillet 2020, dans la salle de conférence de la délégation Régional de la Communication pour le Littoral, au lancement de la 2 ème phase et aux activités de la Section Littoral de ce programme qui regroupe déjà plus de 1666 Membres au Cameroun.

Reunis sous la Coordination de la présidente de cette nouvelle section du Littoral-CCMN, Regina Etaka Esong, Les journalistes et professionnelles des medias ont suivis avec un intérêt particulier, les Mots de bienvenu de leur présidente, qui dira toute sa joie de voir le lancement officielle de la section Littoral qu’elle a inspiré et réaliser, dans son message de circonstance, elle invitera ses consoeurs et confrères membres à saisir les opportunités qu’offre cette communauté dédié à combattre les « fausses nouvelles » et promouvoir un journalisme au service de la paix. Une urgence pour les médias d’aujourd’hui.

D’après le responsable du bureau pour la paix et les communications sociales de L’église Presbyterienne du Cameroun, le Reverend Ntah Williams Che «les fausses nouvelles et le journalisme de paix vont ensemble ». «Le meilleur antidote contre les faussetés, ce ne sont pas les stratégies, mais les personnes : des personnes qui, libres de l’avidité, sont prêtes à l’écoute et à travers l’effort d’un dialogue sincère laissent émerger la vérité» dira-t-il lors de la présentation du programme qu’il coordone au Cameroun.

Le Journalisme de Paix

Le Coordonnateur National de ce programme present au Cameroun depuis 04 années, expliquera les attentes du programme vis à vis des journalistes et son organigramme au niveau national.

Théorisé dans les années soixante par le sociologue norvégien John Galtung, le journalisme de paix propose de repenser les rapports entre le journaliste et ses sources d’information, mais aussi les conflits qu’il couvre et les conséquences de l’information qu’il délivre.

Le journalisme de paix, meilleur rempart contre les fake news

 

Le journalisme de paix revient en vogue à l’heure où la violence et l’exclusion prennent souvent une place bruyante dans nos médias, amplifiés par les réseaux sociaux. A l’heure aussi où les « Fake news » sont devenues monnaie courante.

C’est tout l’intérêt du programme de résoudre ces fléaux qui minent la culture de la paix à travers l’accès à la bonne information. Ce concept qui à travers son premier programme visait essentiellement à bâtir son réseau et assoir sa Méthodologie, entame désormais sa deuxième phase qui invite le journaliste aux sacro-saints principes d’humanisme et d’impartialite, vise à promouvoir une information positive qu’elle qu’en soit la thématique, à restituer la complexité du monde et à donner l’envie d’agir. Cameroon Community Média Network a noué des partenariats avec des Médias et professionnels dans le monde entier qui régulièrement publient des articles diffusant un « journalisme de solution et de cohesion ».

La section Littoral qui entre officiellement en fonction ce jour, prend l’engagement à travers ses membres, de toujours promouvoir la culture de la paix auprès du public des lecteurs, téléspectateurs et autres auditeurs, et de toujours laisser la flamme de la paix allumée.

Victor Esso Tiki

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.

Visiter le Développeur
57 Partages
Tweetez
Partagez57
Partagez