SÉCURISATION DES FRAIS DE SCOLARITÉ ET D’EXAMENS: Afriland First Bank Le Choix du Minesec.

Nalova Lyonga, la Ministre de l’Enseignement Secondaires et Alphonse NAFACK, l’ADG d’Afriland First Bank ont procédé mercredi 17 juillet dernier à la signature d’un contrat de service bancaire entre leurs deux institutions. Détails de cet accord !

La salle de conférence du MINESEC a servi de cadre à cette cérémonie qui a réuni plusieurs membres du gouvernement. D’après plusieurs indiscrétions, l’ancienne formule de paiement initiée par la Ministre Nalova Lyonga en mettant au centre des transactions scolaires plusieurs structures de transfert électroniques à savoir Orange et MTN, une microfinance à l’instar de Express Union et la Campost, n’a pas réussi à satisfaire aux attentes. Les fonds collectés par ces 04 opérateurs n’étaient pas centralisés dans un compte unique et leur affections aux différents établissements rencontrait d’énormes difficultés. Preuves à l’appui, plusieurs dirigeants des établissements d’enseignements secondaires se sont plaints du reversement tardif de la quote-part dédiée au fonctionnement de leurs structures. Ce qui laissait planer des doutes sur l’efficacité de la réforme. Mais ! reconnue efficace, le paiement centralisé des frais officiels aura tout de même permis de connaitre le montant exact cumulé de tous paiements sur l’ensemble du territoire national. Plus de 3 milliards collectés sans faute ; une première nationale, car ces frais officiels n’avaient jamais pu être bien centralisés. Pauline Nalova Lyonga à la manœuvre, au lieu d’écouter les vents contraires, aura eu la bonne jugeote de réajuster la réforme en élaguant les zones d’ombre ayant permis de douter. Elle retourna auprès du Chef de l’État qui va l’autoriser par une Lettre Officielle à ouvrir un compte MINESEC dans un établissement de crédit (une banque) Pour domicilier les contributions exigibles et les frais d’examens collectés par les 04 opérateurs susvisés. Ce qui s’est fait par appel d’offre à l’issue de laquelle, le choix fût porté sur la First Bank. Désormais avec le choix d’Afriland First Bank comme première banque et seule structure bancaire dans le processus de paiement des frais officiels, la Ministre Nalova Lyonga Pauline voudrait monter d’un cran.

Pour Afriland First Bank, cette convention doit permettre de participer à la mutation de notre pays concernant la gestion tracée des fonds publics. Avec plus de 1000 milliards de Fcfa de total bilan, Afriland First Bank est devenu crédible et caracole à la première place du marché bancaire camerounais devant des banques qui sont installées depuis 60 ans.

Pour mémoire, ce sera la première fois qu’une banque privée est choisie par le MINESEC pour domicilier ces frais. « Dans un secteur aussi pointu que la finance c’est fabuleux » avouera Alphonse NAFACK, Directeur General venu représenter la Banque. Pour le dirigeant d’Afriland First Bank, la confiance de l’Etat du Cameroun faite à Afriland First Bank ne date pas d’aujourd’hui. Il y a déjà quelques années, 32 milliards de Fcfa avait été signés au palais du peuple entre le Premier Ministre chinois et son Homologue Camerounais pour le financement de l’industrie. Cet argent logé à Afriland First Bank aura, d’après le DG, permis d’effectuer plusieurs investissements positifs ayant augmenté considérablement le PIB.
Avant de prendre la direction de l’aéroport où il devait prendre un vol pour assister à une réunion à Paris, le patron d’Afriland a tenu à expliquer que ce contrat que viennent de signer le Minesec et son institution marque un pas conséquent dans la financiarisation de l’économie camerounaise. Un aspect majeur de la stratégie nationale d’inclusion financière du pays encours d’implementation. Les sociétés de téléphonie mobiles, les microfinances, les autres établissements financiers et les fintechs servent de levier indispensables pour densifier l’offre des services financiers à l’ensemble de la population.

Catalyseur de la réforme des frais officiels

Le responsable de MTN venu édifier les invités présents précisera le nouveau contexte. D’après lui, l’entreprise MTN avec son produit MTN Mobile Money va percevoir les frais auprès des usagers, aux côtés des autres opérateurs agréés notamment Orange, Express Union et la Campost. En collaboration avec le Minesec et Afriland First Bank, Le responsable de MTN a fait la démonstration de la fiabilité du système mis en place par des ingénieurs chevronnés, en expliquant que la plateforme informatique conçue pour l’opération permettra la traçabilité totale des paiements. Consultable par tous les dirigeants du Ministère en commençant par l’administration de l’établissement jusqu’à la hiérarchie, celle-ci va définitivement éliminer les plaintes des parents sur des paiements effectués et dont la trace est inconnue ou perdue.

Selon le DG Alphonse NAFACK, Afriland First Bank a toujours magnifié l’Africanité et a toujours signifié sa détermination à être First. Cette Banque émergente du Cameroun est née en 1987 au plus fort de la crise et des faillites des banques au Cameroun. Avec une vision globale d’augmenter à chaque fois son taux de bancarisation et de faciliter l’accès au service bancaire à une population plus large. C’est ainsi que dès ses débuts, elle a créé en son sein, une Direction la Recherche et des Investissements, chargée de faire des analyses profondes des besoins des Camerounais et la prospective de notre économie. Ce qui a poussé à créer le Flash Cash pour des clients non bancarisés. A ce jour, dans les zones rurales, les microfinances MC2 se multiplient sur l’étendue du territoire national. Avec la nouvelle convention signée avec le Minesec et le lancement récent de l’application mobile SARA by Afriland où l’on peut effectuer la quasi-totalité de ses opérations bancaires à l’aide juste de son smartphone, nul doute que l’embellie financière sera encore au rendez-vous.

Yannick Ebosse

Laisser un commentaire

Afrique Infos, NewsletterABONNE TOI !

Hey! Vous partez déjà, Enregistrez vous à notre newsletter et soyez informés en temps réels sur les meilleures informations de l'actualité mondiale.

Visiter le Développeur
7 Partages
Tweetez
Partagez7
Partagez